Plume de presse

Le blog sabre-au-clair d'un journaliste engagé

28 juin 2007

A droite décomplexée, parole libérée

Il y eut Sylvie Noachovitch, qui déclara lors du déjeuner d'un jury de prix littéraire que les noirs la répugnaient. Elle eut beau s'offusquer, hurler à la calomnie, outre Le canard enchaîné qui sortit l'affaire, les propos furent confirmés par le journaliste de RTL Nicolas Poincaré. Ce qui ne l'a pas empêchée de continuer à jouer les martyrs hystériques. Pas de chance : recueillis par les caméras de La télé libre, deux nouveaux témoignages sont tombés : ceux de Benoît Duquesnes, journaliste sur France 2 assis tout près d'elle lors du fameux déjeuner, et de Matthieu Aron, son confrère de France Info, lui aussi à portée auditive. Tous deux confirment qu'elle a bien tenu ces propos. Certes, on le savait déjà. Mais qu'attend l'UMP pour revenir sur son communiqué dénonçant une "manipulation" ? Et qu'en pense François Fillon, le premier ministre qui était aussi le président de son comité de soutien ?
Il y eut aussi Jean-François Copé traitant les militants de gauche de "cloportes" devant les caméras de Telessonne. Quelques jours plus tard, il fut élu président du groupe UMP à l'Assemblée nationale et pas un seul grand média n'a relayé son dérapage, passé par conséquent totalement inaperçu en dehors de la blogosphère.
imagesIl y a aujourd'hui Patrick Devedjian, qui se laisse aller à son tour, devant les caméras de Télé Lyon Métropole - ça ne leur réussit décidément pas, ces chaînes locales -, à traiter la présidente (MouDem) de la région Rhône-Alpes, Anne-Marie Comparini, de "salope". Lui qui faillit être ministre de la Justice, pour paraphraser le livre de son livre, s'est rabattu sur le ministère de la parole ordurière ! Pour mémoire, Devedjian est aujourd'hui carrément l'un des deux patrons (avec Jean-Pierre Raffarin) de l'UMP.
Cela ne fait-il pas un peu beaucoup ?

Posté par Olivier Bonnet à 23:13 - Sarkoland - Commentaires [53] - Permalien [#]

Commentaires

    Oui, ça fait vraiment beaucoup !
    Mais que font les médias ? Ils cautionnent par leur silence.
    Nicolas Poincaré a témoigné avant les élections de ce qu'avait dit Noachovitche ; mais les deux autres que tu cites, et qui témoignent aujourd'hui, si cette charmante dame avait gagné, est-ce qu'ils auraient témoigné pareil ?
    Si tous les journalistes décidaient de concert de faire vraiment leur boulot et de dénoncer toutes ces atteintes à la démocratie, ils ne pourraient pas virer tout le monde, quand même ? A quand le ras-le-bol dans les médias ?

    Posté par zab, 29 juin 2007 à 05:53
  • et sur cette dernière vidéo les airs réjouis de ces petits (non je ne le dirais pas), comme à l'assemblée quand ils tournent le dos aux orateurs et ricanent entre eux.
    Les français ont ils conscience du mépris que ces gens affichent pour tout ce qui n'est pas eux, et de leur médiocrité satisfaite ?

    Posté par brigetoun, 29 juin 2007 à 07:49
  • Grossier n'est pas vulgaire!
    meeeeerde quoiiiiII....

    Posté par o.d.m, 29 juin 2007 à 08:29
  • Et si l'ensemble des vrais journalistes (je sais cela risque de ne pas faire grand monde) refusaient systématiquement toute interview à ces... "gens" ?

    Posté par henri, 29 juin 2007 à 08:53
  • Au contraire

    Je pense pour ma part qu'il faudrait les interroger... là-dessus !
    "Monsieur Copé, vous qui dites réfléchir sur les droits de l'opposition, n'est-ce pas en contradiction avec le fait que vous traitiez vos adversaires de cloportes ?"
    Monsieur Devedjian, traiter la présidente de la région Rhône-Alpes de salope élève-t-il le débat politique ?"
    Pour au moins obtenir qu'ils s'excusent, piteusement.

    Posté par Olivier B., 29 juin 2007 à 08:58
  • Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiick !

    De toute façon on savait que ce genre de personnage faisait parti des gros cons du paysage politique français. Mais là, avec le pouvoir, s'est mieux qu'une soirée arrosée à l'union européenne. On se lache et on montre sa vrai nature. Et dire que des millions de femmes ont votées sarkozy………

    Posté par tata gitan, 29 juin 2007 à 09:02
  • Mon Dieu qu'il est laid !

    Moi, Devedjian, je m'en sers pour que mes enfants aillent se coucher à l'heure.
    "Dépêchez-vous ! Si vous êtes encore debout dans 5 minutes, y'a Patrick Devedjian qui va venir..."

    Et ça marche super bien ! Ils courent vers leur piaule et se jettent sous leurs couettes en gémissant.
    Surtout si j'ajoute qu'il va venir en souriant.
    Certes, il y a des effets collatéraux un poil gênants : certains soirs, il faut vérifier longuement qu'il n'y a pas de Devedjian caché sous leurs lits.
    Ou de Gérard Longuet.
    Ou de Brice Hortefeux.
    Mais on n'a rien sans rien.

    Posté par Clarence, 29 juin 2007 à 09:22
  • Et si

    les noirs étaient bel et bien de repoussants avatars d'une création divine dévoyée, en mal d'inspiration ou simplement en rupture de stock de peinture blanche à cause d'une grève surprise des cloportes, soutenus par cette authentique salope de première de comparini?

    OK, à moi la sortie

    Posté par cyclomal, 29 juin 2007 à 09:23
  • Excellent !!

    Olivier, vous avez tout à fait raison, mais le jour où cela arrivera, il gèlera en enfer !!

    Patrick Devedjian a dit qu'il a présenté ses excuses à Anne-Marie COMPARINI, mais s'est empressé d'ajouter qu'il s'agissait d'une conversation privée non destinée à être "diffusée", comme s'il ne savait pas qu'il était filmé. Bravo, en rajoutant cela, il a complètement ruiné ses excuses. Je suppose qu'il voulait dire qu'il regrettait simplement d'avoir été pris sur le fait. Sinon à part ça, traiter une adversaire politique de "salope" : rien de plus banal, tant qu'on ne se fait pas prendre ! Nan mais quels prudes ces frenchies !

    A chaque fois que je vois ou que j'entends parler ce type j'ai envie de vomir.

    Posté par Puce, 29 juin 2007 à 09:56
  • Parle-ment

    Amis,
    Imaginons la scène. Un mercredi, questions orales au gouvernement.
    Les députés sont dans l'hémicycle.
    Entrent les membres du gouvernement.Avant de s'asseoir, Bockel s'approche de Coppé et lui décroche la mâchoire d'un swing phénoménal lui lançant tel San Antonio: "les clôportes vous saluent bien".
    Les huissiers se précipitent pendant qu'une bonne trentaine de députés UMP chantent:" c'est pas avec Coppé qu'on va gagner!" (on me signale que certains étaient prétendants comme chef UMPéiste à l'Assemblée).
    Pendant que Madame Boutin détourne l'attention par quelques pleurs de rire furtifs, Madame Fadela Amara enjambe quelques sièges, se plante devant Devedjian lui saisit prestement les testicules et les tord dans tous les sens, en hurlant de la part des salopes de "ni putes ni soumises."

    Sur toutes les travées les femmes députés se lèvent et applaudissent à tout va en chantant: "il est cocu le Devedjian!"

    Accoyer n'en peut plus. Fillon hébété téléphone à Talonnette Ier pour lui demander ce qu'il faut faire en criant: "Son altesse, c'est la révolution!"

    Le peuple averti par "Arrêt sur Images" se rue à l'intérieur de l'Assemblée.
    C'est le bordel. On applaudit et surtout on se saisit de Coppé et Devedjian qui blèmes, décomposés et effrayés jurent à la tribune sur la tête de MAM qu'ils abandonnent leurs postes.
    MAM au nom de l'armée, de la police, de la gendarmerie leur finit la tronche à coup de tonfa.

    A vous Cognac Jay à vous les studios.

    Posté par GPMarcel, 29 juin 2007 à 10:18
  • Enculé de sa mère.

    Putain, ça fait chier de voir que nos enculés de dirigeants qui sont sensés avoir un putain de langage chiadé se lâchent comme des bouffons de connards. Saloperie de merde, va les citer en exemple aux chiards des écoles, t'auras une putain de crédibilité.

    Posté par jaguen, 29 juin 2007 à 10:36
  • Requins

    Olivier,

    Il y a les sbires, ou les "hommes de main", dont Devedjian est un assez accablant exemple (il y en a d'autres...) et puis il y a les véritables donneurs d'ordres, appelons-les comme on voudra : le mur de l'argent, les deux cents familles, le CAC40, whatever...
    A ce sujet, les dernières péripéties du feuilleton "Règlement de comptes au Monde" sont assez édifiantes, qui ont vu, hier soir, le dénommé Alain Minc, soutenu par Claude Perdriel, prétendre se maintenir à la tête du conseil de surveillance du journal en dépit d'un nombre de voix insuffisant pour cela (10 voix sur 20 votes, alors que les statuts exigent une "majorité", à savoir 11 voix au moins).
    Parmi ceux qui ont voté en faveur de Minc, et qui ont avalisé le cirque qui a suivi le scrutin, les représentants du Crédit Mutuel, de St-Gobain, de Prisa (groupe de presse), de Mederic (assurances, épargne, retraite,...), de Safran (aéronautique, communications,...), d'AXA, de la BNP, d'AG2R, n'en jetez plus...
    Les représentants de l'association Hubert Beuve-Méry se sont abstenus, et les représentants de la rédaction du Monde, ainsi que ceux des rédactions des autres titres du groupe (Telerama, la Vie, le Midi Libre, etc...) ont tous voté contre Minc.
    Celui-ci, qui n'a décidément honte de rien, se dit prêt à aller en justice.
    @ suivre...

    Posté par Clarence, 29 juin 2007 à 10:39
  • mais oui Clarence ce sont des minables.
    Quand à ceux qui gouvernent ils sont autistes et satisfaits. On daube sur les éléphants du PS, ceux la sont pas mal et plus dangereux

    Posté par brigetoun, 29 juin 2007 à 11:12
  • Patrick Devedjian : la classe

    Monsieur Devedjian n'y est sans doute pour rien pour les faits que je vais énoncer, mais il se trouve que dans la circonscription où il a fait récemment campagne, toutes les affiches de sa principale adversaire (la candidate du MoDEM qui, à l'instar de Bayrou au second tour de la présidentielle, l'aurait battu si elle avait passé l'obstacle du 1er tour) étaient régulièrement lacérées. Notamment à la sortie de la réunion que cette candidate a tenue et qui a remporté un vif succès. Un vif succès ? Oui, un vif succès ! Mais pour les chiffres, il faudra se tourner vers la personne - un émissaire de l'UMP ? - qui s'est levé au milieu de la réunion pour compter le nombre de personnes présente dans la salle. D'ailleurs, il est apparu que cette candidate était clairement "sous surveillance". De la part de qui ? Mystère... Bien sûr, aucune preuve aussi certaine qu'une image de télévision prise à l'insu de son plein gré ne peut confirmer ce que je dis ici. Mais, autre coïncidence troublante, la colonne Morris près de mon bureau de vote était couverte de ses affiches au matin du second tour ; celle de la candidate socialiste, plus légitime dans mon quartier d'immeubles, avait disparu, en partie lacérées... Il a vraiment la classe, ce Patrick Devedjian !

    Posté par LINFONAUTE, 29 juin 2007 à 11:29
  • Devedjian : 7ème personnalité la moins préférée des Français

    L'ami Patrick figure au septième rang des personnalités les préférées des Français :
    http://www.20minutes.fr/article/167435/20070628-France-Mal-aimes-ils-sont-les-mal-aimes.php

    Encore un petit effort - c'est vrai, "salope", c'est minable comme insulte - et Mr Devedjian rejoindra le trio de tête : Le Pen père et fille, et De Villiers.

    La Classe, quoi...

    Posté par LINFONAUTE, 29 juin 2007 à 11:50
  • Ouf!

    En même temps l'autre jour avec mes collègues de travail, je disais tout le mal que je pensais de ma patronne, avec des noms d'oiseaux que je ne répéterai pas ici, et personne n'a eu la mauvaise idée de m'enregistrer et de passer notre conversation à tous les médias de la terre. Ça s'appellerait pas de la délation ??? Mais les médias (le 6em pouvoir) sont au dessus des lois.

    Posté par Laurence, 29 juin 2007 à 12:23
  • Légère différence

    Vous n'êtes pas une personnalité publique, de surcroît co-dirigeant le parti politique au pouvoir.

    Posté par Olivier B., 29 juin 2007 à 12:26
  • Et puis

    Personne au PS n'a dit que Besson était un salaud ou un enculé. Il est vrai que Sarko était là pour censurer les médias. Il a du utiliser le téléphone. Mais merde dans "Libération" d'hier j'ai cru que la presse était censurée. Que fait le petit dictateur ?

    Posté par Laurence, 29 juin 2007 à 12:27
  • A mon petit niveau

    Je suis pas, une personnalité publique, mais je suis très connue dans mon entreprise, et un petit malin aurait pu me dénoncer auprès du téléphone arabe du polit-bureau.

    Posté par Laurence, 29 juin 2007 à 12:30
  • @ Laurence

    "Personne au PS n'a dit que Besson était un salaud ou un enculé..."

    Il est vrai que je ne suis pas encarté au PS, mais si on m'avait demandé mon avis...
    Ok, je sors.

    Posté par Clarence, 29 juin 2007 à 12:32
  • J'adore vos méthodes chafouines, Laurence

    Un politique de premier plan ne doit-il pas faire un peu attention à ce qu'il dit ?
    Ces trois dérapages coup sur coup sont-ils acceptables ?
    Si vous trouvez un responsable PS qui tiendrait publiquement des propos orduriers, faites-le moi savoir, je le dénoncerai de la même façon.
    Commet j'avais commis Le fond de l'air est Frêche : http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2006/11/25/3262178.html

    Posté par Olivier B., 29 juin 2007 à 12:46
  • Toutes des salopes !

    Comme moi je suis bien élevé, je présente mes hommages à toutes les salopes de ce blog.

    Posté par décomplexé, 29 juin 2007 à 13:23
  • Pareil

    "Personne au PS n'a dit que Besson était un salaud ou un enculé..."

    Ils sont super polis au PS.
    Mais chez nous, il aurait été pris au coeur d'une de ces mélées que tu sais même pas qui a le ballon et le gars Besson, il aurait mangé tellement chaud qu'il n'aurait plus assez de dents pour dire tout le bien qu'il pensait de l'arbitre qui l'aiderait à se relever.
    Pas besoin de mots.
    Et les gars, si besoin, on a gardé un coin au chaud pour Devedjian. Vous pouvez l'envoyer.
    Quitte ta robe le baveux, on va jouer à la carmagnole. La piste de danse est au coeur.
    C'est pas gentil de parler comme ça des dames!Oh, fais pas ta chochotte, viens c'est un tango.
    Pas dans les yeux la fourchette, pas dans les yeux!!!

    Moi non plus j'suis pas au PS. Ils savent plus causer les mecs.
    C'est l'heure de la sieste.

    Posté par GPMarcel, 29 juin 2007 à 13:36
  • C'est tout ?

    C'est tout ce que vous avez à dire Laurence ? C'est pas bien que la presse en parle ? A part ça, c'est pas grave qu'il ait traité une adversaire politique de "salope" ?? C'est dingue ça, ya encore des gens (et une femme en plus) pour défendre ce crétin !!

    Si Laurent Fabius avait dit que MAM (par ex) était une salope, j'aurais réagit pareil ! Ya, à mon avis, des choses qu'on ne doit pas dire quand on est un homme politique de premier plan. Il pourrait quand même apprendre à se tenir le bougre !

    Posté par Puce, 29 juin 2007 à 13:36
  • la vraie question

    P.D. voulait-il outrager Madame Comparini ou bien la qualifier ?
    Dans le premier cas, tout un chacun pourrait désormais appeler P.D. salope puisque tel est le langage qu'il comprend; dans le second, la dame pourrait invoquer la diffamation.

    Posté par sarcophage, 29 juin 2007 à 13:54
  • Non seulement ça fait beaucoup, trop pour ne pas être énervant, mais en plus, les quidams de droite se servent de ce genre de trucs pour dire qu'à gauche, on exagère quand on dit qu'il y a comme un léger souci rapport à la liberté de la presse.
    Impression de tourner en rond (de plus en plus serré)...

    Bises à tous !

    PS : Aucun rapport, mais RESF et Uni(e)s contre une immigration jetable appellent à une manif dimanche 1er juillet. Plus d'infos ici :
    http://www.educationsansfrontieres.org/?article6855

    Posté par Flo Py, 29 juin 2007 à 14:57
  • N'oublions pas ...

    ...non plus de rajouter à la liste des beaufs de l'UMP le sieur Christian Vanneste dont l'homophobie décomplexée a trouvé sa juste récompense avec le soutien tacite de l'UMP pour sa réelection en tant que député.

    Décidemment beauf is beautiful avec ce gouvernement.

    Posté par bungle, 29 juin 2007 à 16:09
  • Promesse de Sarkozy reniée

    Pas seulement tacite ! Voici ce qu'écrivait sur son site la section locale de l'UMP : "Les responsables et militants de l’ U.M.P de la 1Oème circonscription du Nord considèrent que les semaines qui vont suivre l’élection présidentielle seront celle de la bataille de la 1Oème circonscription. C’est pour cette raison que nous allons nous mobiliser et soutenir la candidature de Christian Vanneste pour ces prochaines élections législatives des 1O et 17 juin 2OO7. Nous sommes particulièrement satisfaits de constater le travail important de Christian Vanneste au niveau national, dans sa région et dans sa circonscription. Nul doute que son expérience d’élu de terrain et de bon sens sera reconnue par la majorité des électrices et électeurs de la 1Oème Circonscription. Nous avons un député courageux, nous allons nous mobiliser pour le faire gagner."
    Et pourtant, Sarkozy avait promis : "Il ne sera pas réinvesti aux législatives. Je condamne fermement ce qu’il a dit. Je ne veux ni de près ni de loin être associé à des propos homophobes. Depuis des années, j’accomplis un travail en profondeur sur l’ordre, le travail, la responsabilité, le respect. J’ai trop souffert d’une droite qui ne défendait pas ses idées pour prendre le risque de saboter cet effort en acceptant des propos caricaturaux".
    http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2007/05/20/5005880.html

    Posté par Olivier B., 29 juin 2007 à 16:50
  • A peine gonflé !...

    Titre du Monde, ce soir : "Selon M. Fillon, l'incident est clos entre Mme Comparini et M. Devedjian".

    On aurait pu penser que ce serait quand même un tout petit peu à Mme Comparini de décider quand "l'incident serait clos"...
    Mais non, c'est François Fillon qui décide.
    Tout baigne.

    Posté par Clarence, 29 juin 2007 à 18:57
  • De racailles en salope...

    « Le moment approche où enfin on va pouvoir dire les choses en toute liberté. » (NS)

    http://keep-smiling-through.typepad.com/bgkst/2007/06/sarkozeries.html

    Posté par ks, 30 juin 2007 à 07:26
  • Traiter le Président de la République de nabot et autres épithètes tous plus aimables à longueur de journée comme vous le faires ne relèverait pas de l'insulte selon vous?
    Nous ne devons pas avoir les mêmes valeurs!

    PS J'espère que bientôt une "police des blogs" mettra fin à toutes vos exactions.
    Vous avez droit à mon plus profond mépris.

    Posté par cocorico, 30 juin 2007 à 18:49
  • Police !

    cernez le Ve arrondissement de Paris ! et arrêtez ce bloggeur-ci :
    http://fr.wikisource.org/wiki/Napol%C3%A9on_le_Petit_-_2,_XI
    extrait :
    « Résumons ce gouvernement. Qui est à l'Elysée et aux Tuileries ? le crime. Qui siège au Luxembourg ? la bassesse. Qui siège au palais Bourbon ? l'imbécillité. Qui siège au palais d'Orsay ? la corruption. Qui siège au palais de justice ? la prévarication. Et qui est dans les prisons (...) ? »

    Posté par sarcophage, 30 juin 2007 à 21:00
  • @ cocorico

    Je ne sais à qui vous vous adressez mais je n'ai pas utilisé le mot "nabot".
    En outre, ce n'est pas une insulte (un "gros mot").
    Ce n'est pas une question de valeurs mais de langue française.
    Et de toutes façons je ne l'ai pas écrit.

    Posté par Olivier B., 01 juillet 2007 à 11:07
  • sourire de la parole décomplexée:

    02/07/07 105.2 fm,15:39, discours de Fillon, ce petit lapsus contrepétant:
    "notr... maiso... notre monde a besoin de raison [...]"

    notre maison a besoin de ronds!

    Posté par zozo, 03 juillet 2007 à 15:40
  • Sarkoléon

    "Les grands mots et les grandes poses ne servaient qu’à masquer les canailleries les plus mesquines." (Marx, à propos de Napoléon III)
    Comprenne qui voudra !

    Posté par Alain, 04 juillet 2007 à 07:22
  • Merci

    A Marx pour tout le bien qu'il nous a fait....

    Posté par Laurence, 04 juillet 2007 à 09:41
  • Qui se ressemble s'assemble : vous êtes tout aussi caricaturalement stupide et bornée qu'OLA. Sauf votre respect.

    Posté par Olivier B., 04 juillet 2007 à 10:04
  • Encore merci, mais que répondre ? Si c'est vous qui le dites.

    Posté par Laurence, 04 juillet 2007 à 10:11
  • @Olivier

    Et que dire de certains élites de gauche et certains rigolos d'extrême gauche comme Bové et Besancenot qui sont sans cesse en train de faire de la démagogie à tout va et ne font que diviser la société, pauvres contre riches, salariés contre patrons, gauchistes contre droitiers entre autres.

    Même si je ne suis pas d'accord avec vous, je vous reconnaît le droit de vous exprimer et cracher sur la droite. Mais accepter que d'autres puissent faire la même chose vis-à-vis de l'extrême gauche et de la gauche anti-libérale que vous défendez tant.



    C'est ça la liberté d'expression et la démocratie. Mais votre blog ne serait-il pas un blog de démocratie sélectif où que ceux qui sont d'accord le plus souvent avec vous ont toujours le droit de s'exprimer et pas les autres?

    C'est ce que je pense en tout cas.

    Posté par Aurélien, 08 juillet 2007 à 15:20
  • Hors sujet, éternellement

    Aurélien, le problème est que vous ne répondez jamais sur le sujet.
    Là par exemple, vous vous livrez à une charge sur l'extrême gauche sans aucun rapport. A-t-on surpris l'un de ses leaders se livrer à un écart de parole tel que ceux dont il est question ? Là, vous seriez pertinent. Ce n'est pas le cas.
    Alors je veux bien vous laisser vous exprimer, mais si c'est pour, à chaque article, répondre "les gauchistes ils sont pas beaux", non !

    Posté par Olivier B., 08 juillet 2007 à 17:04
  • Je ne suis pas hors sujet. Ce que je veux dire, c'est que vous devriez critiquer d'autres personnes que de droite, à l'extrême gauche ou à la gauche de la gauche car il n'y a pas que des saints, là aussi!

    Je préfererai que vous me dîtes simplement que vous n'êtes pas d'accord c'est tout. Devedjian s'est tout de même excusé par sa maladresse.

    Posté par Aurélien, 08 juillet 2007 à 18:35
  • Champion du monde!

    N'est-ce-pas, la gauche serait responsable de la division entre riches et pauvres, entre salariés et patrons?..
    Tout comme le disent Fillon et ses amis, la lutte des classes n'existe pas, c'est juste la faute à ces démagogues de gauchistes si le salarié pleurniche et enrage de voir ses patrons engraisser tandis que lui doit faire profil bas pour espérer garder sa place.
    Dans le merveilleux monde de la droite décomplexée, les riches et les pauvres se tiennent par la main pour ensemble construire la belle vie moderne que la gauche au pouvoir les empêchait jusqu'à présent de réaliser. 2007 verra enfin l'aboutissement de cet humanisme bleu délivré du carcan rose.
    Demain, (matin), le Français travaillera plus et gagnera plus tandis que les prix vont baisser.
    La petite masse de délinquants basanés qui emmerde le Français sera enfermée pour de bon et pour longtemps et il n'y aura plus jamais de crime dans la douce France. Les gens ne seront plus malades grâce à la franchise médicale qui évitera qu'ils se croient atteints après les trop nombreux examens que les gentils docteurs prescrivent pour ne pas faire d'erreur de diagnostic.
    Et tout ça c'est supergénialtop, mais il faudrait quand même arriver à faire craquer ces journalistes blogueurs gauchistes. Parce que bon pour continuer d'y croire à la lampe magique de Sarkadin, c'est quand même mieux de lire les blogs de suceurs (suckers en anglais), et les journaux de suceurs et la télé des suceurs.
    C'est quand même con que 4 ou 5 blogs clairement à gauche continuent d'exister, ça gâche tout le bénéfice d'avoir ce merveilleux grand homme comme président.

    Posté par zozo, 08 juillet 2007 à 19:51
  • Un bon exemple du déni de réalité qu'on observe chez les trolls de droite décomplexée libérale que je ne résiste pas à poster: c'est jamais hors-sujet ces gens-là:

    http://www.youtube.com/watch?v=_NGrhKmoL2A&eurl=

    Posté par zozo, 08 juillet 2007 à 20:18
  • Evidemment d'accord, zozo. Par contre pas bien compris la courte vidéo américaine. Qui sont ces gens et que dit la femme exactly ?
    Aurélien : là, quand vous dites que Devedjian s'est excusé, vous n'êtes plus hors sujet. Mais vous l'étiez au 1er commentaire. Sinon, que vous répondre à part : heureusement qu'il s'est excusé ! Z'auriez quand même pas voulu qu'il dise : "eh ben oui, Comparini est une salope, je persiste, et j'ajoute : une grosse pute !" ?

    Posté par Olivier B., 08 juillet 2007 à 20:30
  • Non quand même pas. Heureusement que Devedjan s'est excusé. Sinon au PS entre éléphants, des petites phrases assassines y en a encore plus.

    Posté par Aurélien, 08 juillet 2007 à 22:11
  • traduction, ça se passe à Toronto

    (Grosso modo
    l'intervieweuse:
    "Beaucoup parmi nous se sentent concerné par ce sujet à la mode, ce sujet politique où l'on voit les ressources dont nous avons besoin s'éloigner..."

    l'interviewé:
    "dans mon propre district, le gouvernement dépense des millions pour construire des pistes cyclables pour qu'on puisse aller bosser à vélo au lieu de prendre sa voiture dans laquelle on met de l'essence, qui recrache du CO2, qui est sensée augmenter le réchauffement climatique, et jamais on ne voit ce simple fait que vous prenez ce cycliste tôt le matin au pied du lit qui s'envoie des pelletés de cornflakes et de sucre dans son moteur puis saute sur son vélo et donc amène de l'oxygène à son carburateur, et il pédale et rejette de l'oxyde de carbone!
    Si bien que vous avez alors 4 personnes qui pédalent au lieu d'une seule conduisant une voiture..."

    Si çà c'est pas de la décomplexion!

    Posté par zozo, 08 juillet 2007 à 23:19
  • je ne sais pas qui sont ces gens, visiblement le génie en climatologie est un professeur de science à la retraite (un Allègre canadien?), l'émission semble une banale matinale, mais les deux sont très marrants et se positionnent nettement d'emblée au-dessus du sujet.

    Posté par zozo, 08 juillet 2007 à 23:26
  • simple curiosité

    Olivier, avez-vous eu des excuses pour le « rigolo sectaire » ?

    Posté par sarcophage, 08 juillet 2007 à 23:48
  • On m'a traité de ça ? Je ne me souviens même plus, j'en lis tellement (surtout sur AgoraVox, au secours !).
    Mais non, des excuses, ça, je m'en souviendrais.

    Posté par Olivier B., 09 juillet 2007 à 00:43
1  2    Dernier »

Poster un commentaire