Plume de presse

Le blog sabre-au-clair d'un journaliste engagé

04 juillet 2007

Yves Thréard (Le Figaro) en flagrant délit de mensonge éhonté

Nous confessons toujours écouter avec intérêt l'émission-débat de RTL, On refait le monde, où règne une appréciable liberté de parole et dont l'animateur, Nicolas Poincaré, n'oublie pas de faire son travail de journaliste. Comme il n'est pas forcément évident d'honorer un tel rendez-vous au quotidien, nous sommes Yves_Thr_ardabonné au podcast et découvrons parfois les émissions en accusant un certain retard. Ainsi, celle dont nous entendons vous parler date du 28 juin dernier et contient un dialogue des plus savoureux entre l'un des chroniqueurs régulièrement invités - sous forme de tournante -, Yves Thréard, directeur-adjoint de la rédaction du Figaro, et Nicolas Poincaré. C'est le premier nommé qui prend d'abord la parole, annonçant en préambule : "Je vais dire quelque chose de très important. Pendant toute la campagne, j'ai entendu  que Dassault vivait des commandes de l'Etat". Rappelons à nos lecteurs que Serge Dassault est le propriétaire du Figaro et donc l'employeur de Thréard, et que le fait qu'il pourrait avoir des intérêts liés au pouvoir le rendrait suspect de rouler en la faveur de Nicolas Sarkozy, ce qu'il fait d'ailleurs, parfois avec une grande malhonnêteté. Malhonnêteté qu'on retrouve dans la bouche de son directeur-adjoint de la rédaction, qui s'énerve soudain pour asséner sa vérité, haussant le ton : "c'est faux ! Archi-faux ! Dassault n'a pas eu une seule commande de l'Etat en matière militaire." Pendant que Thréard continue sa phrase, insistant d'un catégorique "pas une seule !", Poincaré le coupe : "Et le Rafale [avion de combat, Ndlr], il le vend à qui ? Il le vend à qui, le Rafale ?" Réponse de l'employé de Dassault : "Il le vend surtout à l'étranger". Déjà, il s'aperçoit que son gros mensonge ne va pas passer, puisqu'après avoir affirmé "pas une seule !", il se contredit en précisant "surtout à l'étranger", ce qui signifie bien qu'il en vend aussi à la France, donc commandés par l'Etat. Mais Poincaré est stupéfait par son "surtout à l'étranger" : "Quoi ?" interroge-t-il. Le menteur bafouille : "c'est faux ! Toutes, les... les..." Gloire à Poincaré qui le coupe à nouveau et lui assène : "Yves, je vous aime bien, mais il vient de vendre son premier Rafale à l'étranger ! Tout le programme a été construit par le gouvernement français !" Thréard tente de le couvrir en bredouillant : "toutes les... toutes...", puis, contraint de laisser le journaliste de RTL finir sa phrase, répond d'un piteux : "c'est archi-faux, tout ce qui est dit sur les rapports de l'Etat et des... ". Intervient alors un autre chroniqueur, Laïd Samari de L'Est républicain, qui lui coupe la parole, à point nommé pour tirer le directeur-adjoint de la rédaction du Figaro de ce mauvais pas : "il ne faut pas être hypocrite. Quand Hersant a été à la tête du Figaro..." Thréard se rue sur l'occasion de changer de sujet: "c'était un ami intime de Mitterrand !" Le débat s'est envolé ailleurs et ne reviendra plus sur le fait que l'éminent journaliste du quotidien de droite vient de tenter en direct une énorme désinformation pour couvrir son employeur. Heureusement, Poincaré l'a contrecarrée à point !

Posté par Olivier Bonnet à 07:34 - Médias & liberté d'informer - Commentaires [29] - Permalien [#]

Commentaires

    Threard =UMP

    Cet énerguméne ferait mieux de prendre sa carte à l'UMP et d'arrêter de venir sur les plateaux de télé en tant que journaliste ,courtiser les bons vouloir du prince.
    En tous cas je le trouve hideux en tous points,la France n'a nullement besoin de léche c.l,il y en a un peu de trop en ce moment.

    Posté par Julien, 01 février 2009 à 13:44
  • Un artilce

    Bonjour,

    Comme je parle de vous, autant vous prévenir :

    http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=506

    Bien à vous,

    Fabrice Nicolino

    Posté par Fabrice Nicolino, 12 février 2009 à 16:40
  • Yves Thréard (Le Figaro) en flagrant délit de mensonges

    je viens de tomber sur votre article seulement maintenant car je suis à la recherche d'infos sur le personnage Thréard suite à plusieurs émissions sur "Politique Matin" de LCP où vraiment il laisse écouler son fiel UMPiste et où il n'arrête pas (de tenter)de désinformer le téléspectateur,
    j'ai d'ailleurs écrit à Clémentine Autain ce jour pour l'exhorter à ne plus venir à cette émission de fachistes.
    Une autre pensée m'assaille après avoir lu votre article, est-ce que Nicolas Poincaré ne lui devrait pas son "éviction" de RTL? ça personne n'en n'a jamais parlé dans les milieux journalistiques

    Posté par Jean-Di, 03 décembre 2009 à 12:04
  • Honneur à Dassault et à la France

    Bien cher Monsieur Thréard,
    je m'appelle Gabriel Eid. Sur vos blogs je signe Gabriel Ange. Je suis libanais chrétien maronite, d'expression francophone. Depuis long temps je poursuis cetains évolutions industrielles de ces enfants de la grande nation qu'est la France, que nous maronites libanais appelons "notre mère chérie" Nous avons des liens avec la France qui datent du XIe siècle lorsque les voiliers du roi de France Saint Louis, durant la XIe Croisade, furent obligés par des ouragans, à se refugier dans l'ile de Chypre et furent encerclés par la marine militaire arabe des omeyyades. Vingt cinq mille chrétiens maronites allèrent avec des barques débloquer le Blocus, accompagnèrent la flotte franque jusqu'au littoral libanais, les ravitaillèrent en eau fraîche et en boustifailles de la montagne du Liban. Puis dix mille guerriers maronites accompagnèrent l'armée du roi de France et ont combattu aux côtes des soldats français durant l'assaut de Saint Jean d'Acre qui fut conquise grâce à ce soutient inattendu. Actuellement deux libanais maronites que vous connaissez sûrement bien et personnellement, Monsieur Carlos Ghosn, PDG de la Régie Renault, et Monsieur Marwan Lahoud qui a escaladé assez haut chez EADS et Airbus.
    Maintenant je reviens aux critiques de Monsieur Poincarré dont je ne partage nullement ses points de vue. Car quand on est un petit jourlaliste, on ne peut pas se permettre de critiquer le groupe Dassault, honneur de l'idustrie aéronautique non française mais bel et bien mondiale. Cette entreprise française qui se mesure à des géants russes et américains, qui lui ont copiés le premier système de vol à géométrie variable. Si les usines Dassault se lancent dans ces progets gygantesques, qui font l'honneur de la France dans le monde, et font travailler des milliers de contribuables français qui portent pas mal de sous aux finances de l'Etat français, il est tout naturel que maman vient au secour. Puis, Monsieur Poincarré estime que les forces aéronautiques françaises aillent se procurer des Migs russes ou des F18 américains, lorsque les chasseurs bombardiers Dassault sont supérieurs.
    Mais que voulez-vous Monsieur Thréard, il ya un proverbe latin qui dit: stultorum infinitus numerus est, le nombre des idiots est infini. Bonsoir et bonne nuit Monsieur Thréard, il est deux heures du matin. Quoique, cela m'était un plaisir de vous adresser ce commentaire.
    Gabriel Eid alias Ange

    Posté par Gabriel Ange, 01 avril 2010 à 01:45
  • mais à laissé filer.. et comme on retient surtout ce qui s'est dit en dernier. Remarquez c'est toujours le Figaro

    Posté par brigetoun, 04 juillet 2007 à 07:54
  • Pas d'accord

    Poincaré ne pouvait insister davantage. Il a contredit Thréard très clairement, et le dernier "c'est archi-faux" du journaliste du Figaro sonnait de façon parfaitement pitoyable, incapable de répondre qu'il était au fait que l'Etat avait acheté à Dassault tous ses Rafale (sauf un !).

    Posté par Olivier B., 04 juillet 2007 à 08:00
  • En 2000, l’État avait déjà dépensé 7,62 milliards d’euros pour le Rafale, Dassault n’ayant pas hésité à augmenter de 30 % le prix annoncé au départ ! Les recherches ont en plus contribué à la mise au point d’un logiciel de conception assistée par ordinateur, qui est aujourd’hui la propriété de Dassault Système, une filiale de la famille Dassault. Les Dassault se sont donc approprié tout naturellement le fruit de recherches menées dans le cadre d’un partenariat public/privé. Dassault Systèmes pèse aujourd’hui pour deux tiers dans la fortune familiale du Sénateur UMP....

    Posté par De passage, 04 juillet 2007 à 08:33
  • Merci à De passage pour son pertinent... passage

    Posté par Olivier B., 04 juillet 2007 à 08:53
  • Les deniers publics

    Pas tout à fait hors sujet, car peu repris par les grands médias : Cécilia Sarkozy ferait ses courses - et pas des nouilles pour famille nombreuse ! - avec une carte bancaire tirant directement sur le Trésor Public, devenu trésor sarko. Les puissants qui vivent des sous publics ont tendance à en abuser de façon éhontée, mais les enseignants, les infirmières et autres besogneux passent pour des privilégiés.
    Alors quoi de plus normal que de protéger son patron, sauf que le protecteur est un journaliste, donc en principe un contre-pouvoir. Bravo à Poincarré qui, si je me souviens bien, a eu des ennuis avec le service public de France Inter pour son franc-parler. Je me souviens de ses chroniques de vrai journaliste.

    Posté par duszka, 04 juillet 2007 à 09:03
  • Cécilia

    J'ai le dossier de l'impératrice Cécilia sous le coude... Billet à venir bientôt

    Posté par Olivier B., 04 juillet 2007 à 09:20
  • Réussite

    A défaut d'être une réussite commerciale, le Rafale est une réussite technologique. Mais que pèse la France face au Lobby américain sur les armes ? Personnellement j'adore les avions et l'entreprise "Dassault Aviation" fabrique aussi des avions civils qui se vendent très bien. Je suis très fière de nos entreprise en général.

    Posté par Laurence, 04 juillet 2007 à 09:23
  • Hors-sujet

    Le problème est que le Dir-adj. de la rédac du Figaro prétende que son employeur n'a jamais eu aucune commande militaire de l'Etat.

    Posté par Olivier B., 04 juillet 2007 à 10:06
  • Par rapport aux programmes américains concurrents, le Rafale n'a pour ainsi dire rien coûté. C'est bien simple, le Rafale est l'appareil actif le plus moderne et le moins cher, avec l'appareil concurrent russe (j'me rappelle plus son nom...) qui a été modernisé récemment.

    La France est pieds et poings liés en effet aux contraintes américaines en matière de vente. Par exemple, récemment, le Vénézuela voulait moderniser ses avions (les américains refusant d'entretenir les F16 existants)... Ce sont les russes qui ont eu la vente... car les français ont refusé d'y aller... malgré des demandes des vénézueliens....

    Ceci dit, l'autre journaleux là, il fallait oser de raconter une énormité pareille...

    Posté par Fred., de L., 04 juillet 2007 à 10:34
  • Bonjour,

    "Par rapport aux programmes américains concurrents, le Rafale n'a pour ainsi dire rien coûté."

    L'addition est de 28 milliards pour 294 avions. Ce qui porte le prix unitaire du Rafale, développement compris, à 95 millions d'euros !

    source : http://www.liberation.fr/actualite/politiques/189383.FR.php

    Posté par velssius, 04 juillet 2007 à 11:53
  • Sous le coude

    A propos du dossier de l'impératrice Cécilia, j'adore les explications de l'Elysée à propos de sa carte de crédit.

    1) il n'y a pas de problème : "personne à l'Elysée n'utilise une carte de crédit (débitées sur les finances publiques) à des fins personnelles". Ah bon, et alors elle l'utilisait pour quoi, elle qui n'a aucune profession connue ?

    2) pas de problème, on vous dit : "C'est moi qui avais proposé cette carte à Cécilia Sarkozy", explique Emmanuelle Mignon, directrice de cab de Sarko, dans les colonnes du quotidien "Le Monde". "J'estimais que c'était un moyen plus simple, plus rapide, plus moderne de répondre à ses frais professionnels classiques, tels les cadeaux protocolaires aux épouses des chefs d'Etat étrangers, les gerbes de fleurs ou les frais de représentation".

    Ah bon, on peut avoir des frais professionnels quand on n'a pas de profession ? A retenir en vue de la prochaine déclaration d'impôts...

    3) il n'y a pas de problème, on vous le REPETE !!!!! Mais on l'a résolu quand même : elle a rendu sa carte ! Mais les 401 € de dépenses "professionnelles" avouées dans des restaurants.

    Franchement, Yves Thréard est un petit amateur minable en matière de mensonges.

    Posté par Luc, 04 juillet 2007 à 12:39
  • rafales de vent

    L'aéronavale aurait préféré acheter des F18 américains prêts à l'emploi plutôt que de voir les crédits militaires dilapidés dans un programme patriotique comme le rafale et des recherches qui profitent au clan Dassault avec l'alibi de l'indépendance technologique de la france. La disponibilité et les capacités opérationelles, pas supérieures à celles d'un mirage 2000, ainsi que les systèmes d'armes embarqués, en deça du standard américain, comptent plus que la vitrine technologique invendable qui ne ravit que les connoisseurs...
    Ce qui a permis de faire durer les vieux super-étendards de nos porte-avions en attendant le très couteux, en retard de deux ans, et superfétatoire rafale "marine" de chez Dassault.

    La france est bonne fille avec cette famille, les clients export, eux, achètent des produits concrets, surtout russes et américains, pas des promesses de programme assujetties aux connivences et aux choix politiques du pouvoir occulte des marchands d'armes nationaux.

    Posté par cyclomal, 04 juillet 2007 à 12:47
  • souvent Marianne varie...

    les présidents passent, les marchands de canons restent.

    Ce qu'il y a d'étonnant, ce n'est pas tant qu'un VRP d'un journal de marchand d'armes fasse le VRP mais plus qu'un marchand d'armes soit aussi proprio d'un journal.
    On serait tenté de croire que l'information sincère du citoyen ne serait pas son unique vocation.

    Posté par o., 04 juillet 2007 à 13:30
  • @cyclomal l'américain

    Vous inquiétez pas bientôt on mangera des biscuits nantais Lu américains, et on mettra les recettes des biscuits au beurre à la poubelle. On se contentera de l'expérience des États-Unis dans le beurre de cacahuete. Vive la mondialisation! Aux chiottes la préférence culturelle!

    Posté par Laurence, 04 juillet 2007 à 14:02
  • @laurence

    Thank you dear, but...
    pas d'inquiétude, je sais me rendre coupable d'anti-américanisme primaire plus souvent qu'à mon tour. Et j'exècre tous les marchands d'armes, ce qui n'est pas une raison pour ignorer les convulsions typiquement libérales de ce secteur, pour s'instruire par exemple de nos pratiques hexagonales.

    Posté par cyclomal, 04 juillet 2007 à 14:52
  • sinon, demandez à Dassault qu'il vous fasse des biscuits "à la française"! mais l'attente sera longue et la note salée, ça vous rappellera le beurre breton et ses embruns.

    Posté par cyclomal, 04 juillet 2007 à 14:56
  • Cucurucucu Paloma

    Doit y avoir une sorte de gene du mensonge comme dirait l'autre... on se souvient de sarkozy à la descente d'un magnifique yacht, la paloma, nous expliquer que bolloré n'avait jamais eu de commandes de l'Etat...

    Posté par kid_a, 04 juillet 2007 à 15:53
  • dingue

    j'ai du mal à la croire: on dirait même qu'il n'avait pas intégré cette donnée (dassault vend des armes à la france)

    ça me ferait presque penser que tous ces journalistes qui revendiquent leur indépendance ont en fait refoulé tout ce que le contexte dans lequel ils sont immergé peut produire de pressions directes et indirectes

    ça se soigne

    la psychanalyse au secours du journalisme!

    Posté par Martin P., 04 juillet 2007 à 16:54
  • On a là l'éclatante confirmation de l'indépendance d'un journal possédé par un marchand de canon.

    Je suis en effet certain que ce directeur a menti en toute indépendance. Il n'y a eu aucune pression, aucune consigne. Il a menti tout seul, en toute indépendance.

    Posté par YR, 04 juillet 2007 à 21:04
  • aujourd'hui il a fait beau

    Martin P. a raison; il y a plus scotomisation que mensonge.
    L'Etat, c'est tellement dégoûtant... travailler pour l'Etat ! pensez, les gens qui travaillent pour Dassault seraient assimilables à des fonctionnaires !! "Vivre [des commandes] de l'Etat" ? assistés ou rmistes pendant qu'on y est !
    Non, Nous, Dassault, rêvons que la chose publique existe à nos dépens. Et il serait bon que l'on commence par transférer à Notre siège social le bureau du Petit Morin.

    Posté par sarcophage, 05 juillet 2007 à 00:11
  • et l'Est Republicain??

    A qui appartient l'Est republicain?
    Apres tout, C'est Laid Lamari qui l'a un peu sauve.

    Posté par Orined, 05 juillet 2007 à 01:07
  • bon alors...je veux pas vous mettre la pression mais....le dossier Cecilia ???? j'attends moi.
    bonne fin de journée

    Posté par mrsclooney, 05 juillet 2007 à 16:06
  • @ mrsclooney

    Voilà du neuf dans le dossier Cécilia : sa carte de crédit (enfin, celle qu'elle avait reçue à l'Elysée, mais qu'elle a rendue parce que c'était bien normal qu'elle l'ait... vous suivez ?) a servi non pas comme on le croyait dans des restaurants.

    Non, pas du tout. En fait elle a été utilisée dans une quincaillerie.

    Cécilia a acheté des crochets de boucher.
    Voir : http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-31552006@7-37,0.html

    Posté par Luc, 05 juillet 2007 à 17:32
  • Ayé !

    Voilà, voilà, ça vient !
    On n'est pas aux pièces...
    Billet néanmoins en ligne.
    C'est cadeau, chers lecteurs

    Posté par Olivier B., 05 juillet 2007 à 22:28
  • Thréard très hard

    La grande force de Thréard c'est de pouvoir soutenir à peu près n'importe quoi, son contraire et lycée de Versailles, avec un aplomb déconcertant, d'où son surnom : le p'tit père... amptoire

    Posté par Bourne, 18 septembre 2007 à 11:09

Poster un commentaire